Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Plaisirdelaphoto.com

Comment sauvegarder facilement et de manière pratique vos photos ?

29 Octobre 2016, 20:39pm

Publié par Plaisirdelaphot.com

Ma meilleure sauvegarde actuelle pour éviter le vol physique de mes disques durs. Assez efficace, je trouve ...Quant on prend plusieurs centaines de photos par an, ou plus, la sauvegarde de ses photos devient rapidement un véritable problème. Qui peut parfois tourner à l'obsession. 

 

Je ne parle évidemment pas ici des photos "éphémères", prises par exemple avec son smartphone pour être immédiatement diffusées sur un réseau social. Leur intérêt de conservation est souvent très limité, et le réseau social en lui-même ne constitue-t-il pas la meilleure source de sauvegarde pour ce type de photos ? Bien que parfois, certaines photos méritent de vivre aussi une autre vie.

 

Comme nombre d’entre vous je pense, je me suis livré à moult recherches et de nombreux essais assez décevants, pour trouver la meilleure solution de sauvegarde. 

 

Aujourd'hui, je pense avoir trouvé "la" solution (enfin au moins celle qui me convient) pour sauvegarder tranquillement plusieurs années de clichés. De manière (assez) simple, pratique et en toute sérénité. 

Et ce potentiellement sur la base de votre équipement actuel (ordinateur , disque dur externe et connexion WIFI néanmoins requis) et de manière (très) peu onéreuse. Pour peu que vous ne possédiez pas des centaines de milliers de photos ! 

Et avec bien sûr un minimum de persévérance. Mais franchement, selon moi, cela en vaut la peine.

 

En fait, un bon système de sauvegarde de photos doit répondre à plusieurs objectifs :

  1. conserver l’intégrité numérique des clichés dans le temps (à l’abri d’un effacement accidentel de données ou de la destruction du support des données),
  2. protéger contre le vol ou la destruction accidentelle (inondation, incendie, …) des supports physiques (cartes SD, clefs USB, disques durs, …),
  3. permettre de retrouver aisément ses clichés,
  4. s’inscrire dans la durée, sans être obligé de revoir toute son organisation et tout son matériel tous les 2 ou 3 ans.

 

En ce sens, conserver uniquement l’ensemble de ses photos uniquement sur smartphone n’est, toujours selon moi, absolument pas une bonne idée …

 

A l’époque de l’argentique, tout ceci était finalement relativement simple. Après développement en laboratoire, les négatifs (ou les diapositives) et les tirages papier étaient conservées dans des boites, rangées dans des armoires. Sur les boites étaient en général indiquée la date de prise de vue pour un classement par année. Certains, en complément, constituaient des albums « thématiques » (mariage, vacances, enfants, …). Force est de constater, qu’en la matière, le numérique n’a strictement rien inventé. A part la volumétrie peut-être, et la possibilité d’une diffusion instantanée. Mais ceci est un autre sujet que je traiterai ultérieurement.

 

En ce qui concerne le numérique, nous avons longtemps pensé que graver ses photos sur un DVD ou utiliser un clef USB par exemple permettrait de conserver ses clichés toute une vie. On sait aujourd’hui qu’il n’en ait rien, et qu’au delà de quelques années, l’intégrité numérique des photos est menacée. Sauf à recopier régulièrement ses photos d’un ancien support à un nouveau. Et ceci est naturellement valable pour les disques durs, qu’ils soient internes ou externes à votre ordinateur. Tous ces supports comportent en outre le risque de pouvoir être volé ou détruit par un événement extérieur (incendie, inondation, …) ou intérieur (chute).

 

L’autre option qui se développe très rapidement actuellement est le cloud, où la solution dans les nuages. C’est à dire, pour faire simple, la possibilité de conserver ses documents dans un endroit qui ne nous appartient pas, et ce de manière gratuite ou payante. Pour prendre une analogie dans le monde réel, vous pouviez disposer d’un coffre-fort pour y enfermer tous vos documents les plus confidentiels. Ce coffre-fort pouvait être chez vous (comme un disque dur aujourd’hui) ou dans une banque (cloud de vos données). Dans le deuxième cas en fait, le coffre-fort ne vous appartient pas. Vous êtes locataire d’un espace sécurisé au sein d’une salle qui en compte une multitude. Et voilà, le cloud ce n’est finalement pas plus compliqué que cela. Mais dans le monde du numérique. Quand je vous disais que le numérique, dans ses concepts d’usage, n’a rien inventé ?

 

L’avantage du cloud est que chez les grands acteurs du domaine (Apple, Microsoft, Dropbox, Orange, Amazon, …), les serveurs (endroits où sont stockés vos données) sont hyper-sécurisés. Vos données sont stockées à plusieurs endroits dans le monde et régulièrement recopiées. Ce qui garantit en principe leur confidentialité (vous seul pouvez y avoir accès), leur intégrité physique (recopie des données) et la protection contre une perte accidentelle (stockage à plusieurs endroits). 

Ce monde, tel que décrit, est-il pour autant votre garantie absolue, de pouvoir conserver vos « précieux » clichés sur de très longues années ?

 

Cela n’est malheureusement absolument pas évident. Pour plusieurs raisons. Car rien ne vous garanti actuellement que l’entreprise à qui vous confiez vos photos :

  • existera encore dans  10, 20 ou 30 ans,
  • ne sera pas l’objet d’une attaque de type « virus » qui détruira malgré tout vos données,
  • ne passera pas d’un concept « gratuit » à un concept « payant »,
  • n’augmentera pas de manière rapide et brutale ses prix, si vous êtes déjà dans des options payantes.

 

Aucune des 2 solutions ne semble donc 100 % satisfaisante. D’où l’idée d’une « troisième voie », permettant de répondre durablement aux objectifs de la sauvegarde, élaborée sur la base d’un mix entre solution « propriétaire » (je la maitrise chez moi) et solution « déportée » (cloud). 

 

Mes sauvegardes sont donc structurées autour de quelques principes simples, mais terriblement efficaces.

 

Tout d’abord, mes photos, en intégralité, sont conservées sur leur carte SD d’origine, sans aucune modification (noms de fichier, filtre, …). C’est ma base absolue.

 

Après chaque journée de photos, les nouvelles photos sont recopiées sur mon disque dur externe, dans un répertoire spécifique nommé « photos » (vous pouvez faire preuve de plus d’originalité). Ce répertoire est constitué de sous-dossiers classés par année (2016, 2015, …), eux-mêmes comportant des sous-dossiers mensuels « à l’américaine » pour un bon ordre de classement (2016 01, 2016 02, … 2016 12, et pareil pour les autres années). Là, je vous conseille de ne pas faire preuve de plus d’originalité. Là encore, aucune modification sur les fichiers de photos eux-mêmes. 

 

Ce répertoire "photos" est recopié régulièrement (2 à 3 fois par an) sur un autre disque dur externe, qui sera conservé "hors de chez moi" (famille). C'est ma garantie contre le vol ou l'incendie par exemple. Les 2 disques durs ont une probabilité quasi nulle d'être détruits au même moment.  

Ma meilleure sauvegarde actuelle pour éviter le vol physique de mes disques durs. Assez efficace, je trouve ... Hybride Lumix DMC-GX8, zoom 14-140, f/4, 1/250 sec, ISO 2500. Photo ni re cadrée, ni retouchée.

Ma meilleure sauvegarde actuelle pour éviter le vol physique de mes disques durs. Assez efficace, je trouve ... Hybride Lumix DMC-GX8, zoom 14-140, f/4, 1/250 sec, ISO 2500. Photo ni re cadrée, ni retouchée.

Après chaque journée photo, je transfère directement mes photos également dans mon cloud (iCloud en ce qui me concerne), par transfert Wifi de mon appareil sur ma tablette. Merci Panasonic pour la Wifi sur les appareils ! 

Mais pas de panique, si vous n'avez pas de Wifi sur votre appareil photo, il existe d'autres manières, un peu moins rapide cependant, d'arriver au même résultat. 

 

Sur le cloud, je ne conserve que les photos qui m'intéresseront le plus, soit pour les partager, soit dans de très rares cas pour les retoucher. Puisqu'elles sont désormais accessibles de tous mes outils numériques (ordinateurs, tablette, smartphone, télévision, ...). Supprimer les photos les moins "intéressantes" sur le cloud à aussi pour avantage de réduire la taille prise par vos photos sur l'espace de stockage, et donc dans certains cas le niveau de facturation. 

 

Grâce au cloud, les photos peuvent également être regroupées en albums, ou être partagées sous forme d'accès direct par d'autres personnes ou envoi sur les réseaux sociaux. Et ce de manière hyper simple. A partir d'une simple tablette par exemple, vos photos vous sont accessibles dans le monde entier. 

 

Enfin mes photos retouchées sont regroupées dans mon disque dur sur un répertoire spécifique, avec des noms spécifiques, pour ne pas les mélanger avec les originelles. Certaines iront également rejoindre le cloud pour pouvoir être partagée. 

 

Grâce à ces quelques principes très simples, mais appliqué de manière systématique, je peux sereinement gérer mes photos. Il ne reste plus désormais qu'à retrouver et intégrer les photos effectués avant leur mise en application. Mais ceci est une autre histoire ...

 

Alors, si vous aussi avez une bonne méthode de sauvegarde, n'hésitez à m'en faire part. 

 

A bientôt,

et faites-vous plaisir avec de très belles photos !

 

 

Pour être prévenu à chaque nouvel article, abonnez-vous à la newsletter en cliquant sur le bouton "S'inscrire à la newsletter" ci-dessous.

Commenter cet article

Matthieu et Thibault 19/11/2016 12:31

Super photo

Matthieu et Thibault 19/11/2016 12:29

Très bon cite avec de bon conseille. Mercis Matthieu Leurs

20/11/2016 08:46

S'il peut vous être utile plus tard, c'est top !