Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Plaisirdelaphoto.com

Baisse des likes sur Instagram : quand l'intelligence artificielle remplace la communauté des utilisateurs.

21 Février 2018, 22:35pm

Publié par Plaisirdelaphoto.com

Paris baisse likes instagram street art
En septembre dernier, dans un article intitulé "Instagram : la baisse des likes, une conséquence du nouvel algorithme", j'expliquais comment les changements opérés par Instagram sur son algorithme de présentation des photos avaient une incidence majeure sur le nombre de likes de nombreux utilisateurs de la célèbre application. Et pas franchement à la hausse.
 
Durant un peu plus de 3 mois, le nombre de visiteurs sur cet article de ce blog est resté globalement stable à environ 200 par mois, ce qui me semblait déjà pas si mal. 
 
Sur les 2 derniers mois, 3 000 personnes sont venus le lire. Et j'espère l’apprécier...
 
Je sais, pour certains blogs, 3 000 personnes en 2 mois pour un même article est un chiffre infinitésimal. Pour moi en revanche...
Followers clairsemés - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 130 mm (260 mm en 24x36); f8,0; 1/1 000 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Followers clairsemés - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 130 mm (260 mm en 24x36); f8,0; 1/1 000 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

A cet engouement (relatif) pour cet article, j'y vois potentiellement au moins 3 raisons possibles :
  1. mon génie littéraire est enfin reconnu,
  2. mon référencement sur Google s'améliore,
  3. le phénomène sur Instagram prend de plus en plus de proportion.
En toute modestie, j'ai mis le premier point entre parenthèses. En revanche, s'il est envisageable que mon référencement s'améliore tout doucement, je pense qu'effectivement le phénomène de la baisse de likes est de plus en plus perceptible. Et d'autant plus visible qu'Instagram annonce dans le même temps une hausse massive de ses utilisateurs. Qui en quelques mois sont passés de 600 à 800 millions.
Où sont passés nos followers ? - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 184 mm (368 mm en 24x36); f7,1; 1/640 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Où sont passés nos followers ? - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 184 mm (368 mm en 24x36); f7,1; 1/640 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Pour ceux et celles qui n'auraient pas (encore) lu mon article, un petit rappel de quelques éléments clefs.
 
Face, selon de nombreux sites, à une baisse des interactions enregistrées et son souhait de favoriser une hausse de ses recettes publicitaires, Instagram a changé son algorithme de présentation de ses photos. Entraînant les conséquences suivantes :
  • les photos des personnes que vous suivez n'apparaissent plus en fonction de la date de parution (de la plus récente à la plus ancienne), mais selon un nouvel algorithme (sur les mêmes principes de Facebook) en fonction de plusieurs critères que tout un chacun ne peut pas maitriser,
  • plus votre engagement est grand, tant en termes de likes que de posts, plus vos productions risquent d'être visibles,
  • de fait, le nouvel algorithme semble favoriser ceux qui postent le plus (parfois plusieurs photos/vidéos par jour) au détriment de ceux qui postent le moins (1 photo par semaine ou moins). 
  • parmi toutes les recettes miracles présentées sur les différents sites et blogs du Web pour faire face à cette baisse, aucune ne semble marcher durablement.
Ainsi, aujourd'hui, la quantité prime sur la qualité, entrainant pour nombre d'utilisateurs : 
  • des déceptions, voire des frustrations, 
  • un phénomène de lassitude vis à vis d'Instagram,
  • une présence en forte diminution sur le réseau social, ce qui de fait accentue la baisse des likes auprès de ses followers.
Follower fantôme - Zouave du Pont de l'Alma à Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 130 mm (260 mm en 24x36); f8,0; 1/1 000 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Follower fantôme - Zouave du Pont de l'Alma à Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 130 mm (260 mm en 24x36); f8,0; 1/1 000 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Du coup, ce nouveau manque d'engouement d'utilisateurs autrefois très présent accentue la spirale infernale "de baisses des likes", entrainant de nouvelles déceptions / frustrations, entrainant des nouvelles absences totales ou partielles, entraînant ... 
 
De fait, en observant les galeries de mes followers les plus actifs, je constate que la baisse des likes sur leurs nouvelles photos continue de s'accentuer. La manière la plus simple de le voir est de suivre dans le temps leur ratio nombre de likes par photo / nombre de followers. En général, le nombre de likes diminue de manière très significative tandis que le nombre de followers augmente lui aussi significativement. Comme si de manière implicite les utilisateurs cherchaient à compenser le nombre de likes perdus. Mais la course semble sans fin...
 
Bref, vous l'avez compris, la baisse initiée à l'origine par le "nouvel algorithme" est aujourd'hui entretenu et amplifié par une désaffection progressive de nombreux utilisateurs. Dont au premier rang semble-t-il ceux qui ont réellement appréciés les valeurs d'origine d'Instagram en postant des photos de qualité et en étant réellement actif au sein de leur communauté.
La nuit, à la recherche de mes likes perdus - Hybride Olympus E-M10 Mark II - ISO 200; 69 mm (138 mm en 24x36); f5,4; 1/160 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

La nuit, à la recherche de mes likes perdus - Hybride Olympus E-M10 Mark II - ISO 200; 69 mm (138 mm en 24x36); f5,4; 1/160 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Mais je voudrai également revenir sur un point que j’ai déjà brièvement évoqué : ne plus pouvoir choisir les photos que l’on souhaite voir.
 
Que Sheryl Sandberg, numéro 2 de Facebook, annonce à Paris récemment un investissement de 10 millions d'euros supplémentaires dans son laboratoire dédié à l'intelligence artificielle à Paris (qui emploie déjà une trentaine de chercheurs et d'ingénieurs) ne me dérange pas. L’usage de l’intelligence artificielle devient de plus en plus courant et le plus souvent pour le plus grand profit de ses utilisateurs. 
 
Mais que pour Facebook et sa filiale Instagram, cette même intelligence artificielle décide quelles photos je pourrai voir de mes followers et surtout qui de mes followers aura la possibilité de voir mes photos est pour moi juste inacceptable. 
 
Je suppose que dans une prochaine version l’application choisira pour moi mes futurs followers tout en les likant (ou pas) automatiquement à ma place. En bref je n’aurais même plus besoin de me connecter pour être un utilisateur très actif qui likera naturellement toutes les publicités, qu’elles soient officielles ou non. C’est cool, non ?
 
Instagram aura ainsi atteint son objectif : augmenter le trafic et ses revenus publicitaires, avec un minimum d'utilisateurs réels.
Diane chasse ses followers - Jardin du Luxembourg Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 300 mm (6000 mm en 24x36); f5,6; 1/300 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Diane chasse ses followers - Jardin du Luxembourg Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 300 mm (6000 mm en 24x36); f5,6; 1/300 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Finalement, les utilisateurs réellement restants sont actuellement pris entre le marteau et l'enclume. Ou autrement dit entre l'intelligence artificielle et les fantômes d'Instagram. Et une activité effective sur leur compte en baisse perpétuelle. 
 
Quelle place reste-t-il donc aujourd'hui pour une véritable communauté ? Celle du plaisir de partager de vraies photos avec de vrais amis, même virtuels ? 
 
De fait, et après mes interrogations du mois de septembre 2017, je dois avouer que depuis le 11 novembre 2017 j'ai annoncé mon retrait d'Instagram. Même si ma galerie est toujours accessible (plaisirdelaphoto), et même si j'ai posté récemment une photo. Par nostalgie peut-être...
 
Si je reste aujourd'hui encore présent sur Instagram en tant que membre "observateur" (que l'on pourrait donc qualifier moi-même de fantôme), c'est pour en visualiser les évolutions. Car cela reste pour moi un sujet d'observation très intéressant.
 
Je reviendrai peut-être un jour sur Instagram de manière plus active. Si je vois que les choses évoluent dans le bon sens, comme a minima un retour à la date de parution par exemple. Dans ce cas, promis, je vous en fait part !
A bientôt,
Et faites-vous plaisir avec de belles photos.

Pour être prévenu à chaque nouvel article, abonnez-vous à la newsletter en cliquant sur le bouton "S'inscrire à la newsletter" ci-dessous.

Commenter cet article

laurvero 04/03/2018 13:53

très intéressant... A suivre donc