Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Plaisirdelaphoto.com

La Butte du Chapeau-Rouge à Paris

18 Février 2018, 12:39pm

Publié par Plaisirdelaphoto.com

Paris Butte Chapeau Rouge Parc Jardin Square

Connaissez-vous la Butte du Chapeau-Rouge à Paris ?

Pas encore ? Il est vrai que cet emplacement reste fort méconnu de nombreux parisiens eux-mêmes. Pourtant il offre plein de charmes, même en hiver, ce qui n’est pas si courant.

Le parc, jardin ou square qui s’y trouve, l’appellation diffère selon les sources, est d’une superficie de 4,7 hectares et offre une superbe vue sur la banlieue nord-est de la capitale, laissant notamment découvrir Le Pré Saint Gervais (plus petite commune de Seine Saint Denis avec 70 hectares), Pantin voire Aubervilliers.

En fait, vous l’avez bien compris, la Butte du Chapeau-Rouge est située dans le 19ème arrondissement de Paris, près de la Place des Fêtes, mais plus proche encore du Boulevard périphérique qu’elle domine.

Butte du Chapeau Rouge - Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 26 mm (52 mm en 24x36); f9,0; 1/500 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Butte du Chapeau Rouge - Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 26 mm (52 mm en 24x36); f9,0; 1/500 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Ouvert en 1939, le parc de la Butte du Chapeau-Rouge a été conçu par l’architecte de la Ville de Paris Léon Azéma (1888-1978) dans un style néoclassique typique des années 1930. C’est Léon qui commencera l’aménagement du parc, mais c’est son fils Jean qui l’achèvera.

A Paris, on doit notamment également à Léon Azéma la restauration du Parc de Sceaux à partir de 1928,  la création des squares de la ceinture verte,  le square René Viviani dans le 5ème arrondissement. Entre 1933 et 1935, il édifiera également l’église Saint Antoine de Padoue dans le 15ème arrondissement. Avec Louis Hyppolite Boileau, il rélisera l’entrée du parc des expositions de la porte de Versailles. Il dessinera également le pavillon de la ville de Paris pour l’exposition universelle de 1935 à Bruxelles.

Butte du Chapeau Rouge - Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 19 mm (38 mm en 24x36); f5,6; 1/250 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Butte du Chapeau Rouge - Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 19 mm (38 mm en 24x36); f5,6; 1/250 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Située, comme le Parc des Buttes-Chaumont qui lui est proche, sur l’emplacement des anciennes carrières de gypse de Paris, la Butte du Chapeau Rougne échappa aux vastes travaux d'aménagement, qui suivirent la démolition des fortifications de Thiers, au lendemain de la première guerre mondiale.

De fait, elle n’a été aménagée que très tardivement, toute cette zone de Paris ayant été quelque peu laissée à l’abandon jusqu’au début du 20e siècle, même si à proximité de nombreux logements sociaux et équipements sportifs voient le jour.

La Butte du Chapeau-Rouge était autrefois animée par une guinguette qui lui laissera son nom.

Butte du Chapeau Rouge - Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 14 mm (28 mm en 24x36); f7,1; 1/400 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Butte du Chapeau Rouge - Paris - Hybride Lumix GX 8 - ISO 200; 14 mm (28 mm en 24x36); f7,1; 1/400 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Au sein du parc se trouvent plusieurs statues, dont la particularité est d’être conçues en béton. Vous pourrez donc admirer :

  • La fontaine monumentale en cascade surmontée d’une statue de femme représentant Eve, réalisée par Raymond Couvègnes en 1938, qui se situe à l’entrée principale du boulevard d’Algérie.
  • La statue « l’enfance de Bacchus", réalisée également en 1938 par Pierre Traverse, sculpteur français de tendance Artdéco, et qui travaillera également dans les années 30 sur des oeuvres pour l’exposition universelle.
  • Le monument aux victimes d'Afrique du Nord, œuvre d’Eugène Dodeigne en 1995, qui développa dans les années 1980 une expression originale en laissant apparentes dans ses pierres monumentales les traces des outils qui les ont dégrossies, et dont une de ses oeuvres se trouve au jardin des Tuileries à Paris.
Butte du Chapeau Rouge - Paris - Hybride Olympus E-M10 Mark II - ISO 200; 234 mm (468 mm en 24x36); f7,1; 1/320 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Butte du Chapeau Rouge - Paris - Hybride Olympus E-M10 Mark II - ISO 200; 234 mm (468 mm en 24x36); f7,1; 1/320 sec. Photo non retouchée, non recadrée, compressée.

Pour votre information, la Butte est désservie par le métro ligne 7 bis (pas réellement connue non plus) station Pré Saint Gervais. Mais vous pourrez également la rejoindre par le tramway (station Butte du Chapeau-Rouge) ou les lignes 48 et 75 du réseau de bus de la RATP.

L’entrée principale se trouve au 5 du boulevard d’Algérie. Une autre porte, très pratique si vous venez par le métro, étant au 5 avenue Debidour.

A bientôt,
et faites-vous plaisir avec de très belles photos !

Pour être prévenu à chaque nouvel article, abonnez-vous à la newsletter en cliquant sur le bouton "S'inscrire à la newsletter" ci-dessous.

Commenter cet article

laurence 18/02/2018 13:23

Dommage qu'il n'ait pas plus de photos des statues... sinon belle découverte ce parc...